Le Cuivre Antimicrobien


Les expériences menées dans les services particulièrement sensibles comme la réanimation, la néonatalité ou les soins intensifs, notamment en France, ont prouvé que son utilisation sur les surfaces ou les objects les plus touchés par le personnel et les patients permettait de mieux protéger ces derniers contre les infections nasocomiales, et plus largement de limiter la transmission de bactéries résistantes aux antibiotiques. D’après des recherches menées en 2012 pour la Société américaine d’épidémiologie hospitalière, les surfaces en cuivre réduisent de 83% la charge de morbidité comparé aux surfaces standards dans les chambres des patients. En fait, en deux heures, la plupart des micro-organismes disparaissent des éléments en cuivre.  

Les surfaces faites de cuivre et d’alliage de cuivre offrent une nouvelle approche dans la réduction des contaminations bactériennes et dans la transmission et le taux d’IAS. Le cuivre métallique a démontré avoir une activité antimicrobienne à large spectre intrinsèque et continu. Bien que l’utilisation de cuivre pur provoque une extermination plus rapide des pathogènes, plusieurs de ses alliages constitués à au moins 60 % de cuivre (comme le laiton et le bronze) sont aussi efficaces et offrent une multitude de propriétés améliorées, comme la force, la durabilité, des couleurs variées et une résistance au ternissement. Désignées collectivement « cuivre antimicrobien », les surfaces produites à partir de cuivre et de ses alliages visent à fournir une action antimicrobienne supplémentaire entre les moments de nettoyage réguliers de l’environnement ou des surfaces à portée de mains. La plupart des détergents et des désinfectants utilisés en milieu hospitalier n’affecteront pas l’efficacité du cuivre antimicrobien, à l’exception des produits qui contiennent des chélateurs d’ion métallique, comme l’acide éthylènediamine-tétraacétique (EDTA). Le cuivre antimicrobien peut être incorporé à une vaste diversité de composantes, que se soit les barrieres de lit, les tables avec plateau de service, les poignées de porte, les potences à intraveineuses ou les surfaces de travail.